Chez Optimum Gestion dePlacements (OGP), nous travaillons à maximiser le rendement des portefeuilles de nos clients tout en minimisant le risque d'investissement.

La définition du risque peut varier d'un client à un autre. Dans certains cas, le client souhaite protéger son portefeuille contre des baisses de marché. On parle alors d'une gestion absolue des risques. Dans d'autres cas, certains investisseurs, normalement institutionnels, souhaitent éviter d'obtenir des rendements en deçà d'un indice de référence défini. On parle alors d'une gestion relative des risques.

Certains risques préoccupent toutefois tous les types d'investisseurs à la fois, tel que le risque de défaut des titres obligataires corporatifs. À ce niveau, OGP a pour philosophie de n'investir que dans des titres de bonnes qualités classés BBB ou plus et de ne pas trop augmenter le poids de ces derniers, déjà très important, dans les portefeuilles clients. Alors que plusieurs gestionnaires surpondèrent cette classe d'actif de façon importante, OGP favorise la diversification en investissant entre autre dans des titres municipaux qui offrent des caractéristiques rendement-risque intéressantes.

Dans tous les cas, que ce soit pour gérer les risques ou pour maximiser la performance, les gestionnaires d'OGP font appels à des modèles et des outils mathématiques, pour la plupart développés à l'interne, afin de les soutenir dans leurs décisions de placement. Cette composante est appelée «quantitative» et fait partie intégrante de notre philosophie de gestion.